« Billet précédent : Autrans en emporte le net

La plus folle histoire de la chanson

Publié le lundi 18 janvier 2010 dans Ma couleur - lu 1535 fois

La plus folle histoire de la chanson

Chanson Plus Bifluorée a cette faculté de pouvoir accompagner la musique de n'importe quelles paroles. Que soit des parodies de chansons connues, ou le shaker à chanson qui consiste à intervertir textes et musiques de deux tubes, et bien entendu le fameux « Ipo i Taï Taï Yé », ils parviennent toujours à amuser le public lors de leurs spectacles. Le dernier en date, « la plus folle histoire de la chanson » retrace l'évolution musicale de la préhistoire jusqu'au slam. Cette rétrospective se termine par un très bel hommage à la nouvelle scène française dans lequel personne n'est oublié il me semble. On notera également une version pacifique de la marseillaise écrite par des enfants et reprise par le trio qui a beaucoup plu au public.


Comme nous sommes sur un blog de geekette avec des sujets qui tournent souvent autour de l'informatique, je suis obligée de vous faire découvrir le clip de « l'informatique » qui est une parodie de « je n'suis pas bien portant ».

Les trois gais lurons, loin du showbizz et des plateaux de télé parviennent toujours à rassembler un public fidèle depuis de nombreuses années déjà. La première partie de leur spectacle est assurée par un jeune artiste du nom de Siméo qui devrait arriver à percer car il parvient aisément à conquérir le public avec ses jeux de voix et de pédales de sampling. Si vous avez l'occasion de voir ce jeune homme ou ce trio de bifluorés, n'hésitez pas, vous passerez un bon moment...

Billet suivant : Internet Explorer prend du plomb dans l'aile »